L’Amicale Sportive d’Air France passe au SEPA avec Exalog

Après dix années d’utilisation du logiciel Exabanque, l’Amicale Sportive d’Air France adopte Direct-debits, une autre solution de l’éditeur Exalog, pour gérer ses prélèvements et mandats SEPA.
Philippe Herbinet, pilote retraité, revient sur l’implémentation du logiciel.

Pourriez-vous nous présenter votre association ?

Notre amicale propose des activités sportives variées aux salariés et retraités Air France ainsi qu’à leurs ayants droit. Nous comptons 7800 adhérents pour 46 sports, répartis dans plusieurs sections.

 

Quelle est votre position et votre rôle au sein de l’association ?

Je suis bénévole au sein de la section golf de Roissy, dont j’ai occupé le poste de Président pendant 10 ans. Je m’occupe, et ce depuis mon arrivée, des prélèvements des adhérents.

 

Comment réalisez-vous ces prélèvements ?

En 2005, j’avais créé un système de carte de prélèvement qui m’évitait d’avoir à gérer une quantité trop importante de chèques. Grâce à ce système, j’effectuais un prélèvement mensuel par adhérent. Pour régler les golfs, j’éditais dans un premier temps des fichiers Excel que je convertissais ensuite au format texte. Puis je me chargeais des télétransmissions via Exabanque, autre solution d’Exalog que nous utilisions alors.

L’arrivée du SEPA nous a poussés à modifier notre fonctionnement. Étant satisfaits d’Exabanque, notre choix s’est naturellement porté sur Direct-debits, la solution dédiée aux prélèvements automatiques de notre éditeur Exalog. J’ai effectué mon premier prélèvement SEPA sur le logiciel en mars 2014. Aujourd’hui je gère près de 500 mandats grâce à Direct-debits.

 

De manière générale, comment s’est passé l’implémentation du logiciel ?

Grâce à l’assistance très disponible et attentive d’Exalog, l’implémentation s’est déroulée facilement.

 

Comment avez-vous entendu parler du passage au format SEPA ?

J’ai eu connaissance de l’arrivée du SEPA grâce à un message affiché par Exalog sur la page d’accueil du logiciel Exabanque.

 

Comment s’est déroulée votre implémentation ?

L’arrivée du SEPA m’a d’abord compliqué la tâche car je n’étais familier ni avec le format XML ni avec le statut séquentiel, notions qui n’existaient pas lorsque je travaillais sur Exabanque. Mais l’assistance a su disperser les zones d’ombre et aujourd’hui je suis tout à fait autonome.

 

Quelles fonctions utilisez-vous dans l’option gestion des mandats ?

J’utilise la recherche multicritères ainsi que le stockage de l’historique des mandats et de leurs amendements

 

Quelle conclusion pouvez-vous tirer de votre utilisation du logiciel Direct-debits ?

A mon sens, l’aide en ligne de Direct-debits gagnerait à être enrichie. Mais dans l’ensemble, le logiciel me convient parfaitement.

Le point de vue d'Exalog

Sophie Morel
Directrice communication

Un chantier d’enrichissement de l’aide en ligne de Direct-debits est planifié. Nous sommes effectivement conscients des limites évoquées par M. Herbinet. À l’heure actuelle, nos équipes d’assistance pallient ce manque et répondent aux questions de nos utilisateurs. Lorsque l’aide en ligne aura été étoffée, ces derniers pourront être plus autonomes dans leur utilisation du logiciel.