L’administrateur de biens Bauer & associés choisit Exabanque pour répondre aux nouvelles contraintes imposées par la loi Alur

En 2014, l’administrateur de biens Bauer & associés a dû faire face à un remaniement de taille dans le cadre de la loi Alur, qui l’a conduit à s’interroger sur la gestion de ses paiements. Son choix s’est alors porté sur le logiciel Exabanque de l’éditeur Exalog, qui répondait fonctionnellement aux besoins du groupe et à sa problématique de sécurité.

Créé en 2008, Bauer et associés compte au total cinq entités évoluant dans la gestion immobilière, la gestion de copropriété, la gestion locative, la transaction immobilière et le courtage d’assurance multirisque. Il emploie aujourd’hui 50 collaborateurs et travaille avec 20.000 clients, pour un chiffre d’affaires de 5,7 millions d’euros.

Émilie Tallet, vous êtes comptable groupe et attachée de direction au service administratif et financier de Bauer et associés, pouvez-vous nous expliquer en quoi la loi Alur a impacté la gestion de votre trésorerie ?

Entre autres mesures, la loi Alur contraint les gestionnaires de biens à disposer d’un compte bancaire pour chaque immeuble administré, alors qu’auparavant il était possible de gérer les paiements de plusieurs immeubles via un seul compte bancaire. 350 immeubles sont gérés par notre groupe, nous devions donc créer plus de 300 comptes bancaires, et nous organiser pour les administrer.

À cette époque, nous travaillions sur le logiciel fourni par notre banque, mais celui-ci n’était absolument pas en mesure d’assumer une telle charge. Dès 2014, nous nous sommes donc renseignés sur les solutions disponibles sur le marché. Notre banque nous a recommandé l’éditeur Exalog et son logiciel Exabanque.

 

Comment s’est passée la mise en œuvre du logiciel ?

L’implémentation d’Exabanque s’est faite de manière très fluide. Nous avions réfléchi en amont avec notre banque à nos besoins et au mode de fonctionnement qui nous conviendrait le mieux. Le paramétrage du logiciel a été ensuite très rapide, en particulier la création de nos 350 comptes dans Exabanque que nous avons réalisée par duplication. Cela nous a permis de gagner un temps précieux.

Après un an d’utilisation du logiciel, nous sommes toujours aussi satisfaits. Tout se déroule sans problème, notamment grâce aux conseils et à la disponibilité des équipes d’assistance clients.

 

Lorsqu’il s’agit de gestion des paiements, vous accordez une attention particulière aux conditions de sécurité, pouvez-vous nous en dire plus ?

Pour optimiser la sécurité des transactions des 350 immeubles dont nous assurons la gérance quotidienne, nous voulions que nos trois structures principales aient accès à leurs propres comptes sans pouvoir accéder aux comptes des autres entités. Il était impératif pour nous de centraliser l’ensemble des données du groupe, tout en dissociant les périmètres de chaque utilisateur. L’avantage d’Exabanque est qu’il nous permet de paramétrer très précisément les habilitations dont nous avons besoin. Ainsi, les responsables comptables n’ont accès qu’aux comptes sur lesquels ils travaillent et peuvent simplement créer, saisir et consulter les données. Les comptables, eux, ne peuvent que les consulter. Enfin, seulement deux personnes ont accès au paramétrage et à l’intégralité des fonctionnalités d’Exabanque. Nous tenons à conserver cette hiérarchisation des autorisations qui pour nous est gage de sécurité.

 

La sécurité des paiements est souvent associée à la signature numérique, qu’en est-il chez Bauer et associés ?

Nos dirigeants utilisaient déjà la signature numérique lorsque nous travaillions sur le site de notre banque. Lors de la mise en place d’Exabanque, il était évident pour nous de continuer à signer numériquement nos remises. L’implémentation d’EBICS TS dans Exabanque a été très facile, alors que nous avions auparavant rencontré des difficultés. Cela n’a fait que renforcer notre satisfaction vis-à-vis du logiciel d’Exalog.

Le point de vue d'Exalog

Marilyne Baudouin
Responsable Commerciale

Les administrateurs de biens font partie des clients historiques de notre logiciel Exabanque, qui répond à leurs besoins spécifiques en matière de gestion des paiements. Suite aux changements législatifs récents, ces derniers se sont retrouvés brutalement démunis face à une volumétrie de comptes bancaires considérable. Afin de les accompagner dans leurs nouvelles obligations, Exabanque dispose de fonctionnalités adaptées. Parmi elles, une matrice leur permet d’intégrer facilement et rapidement un grand nombre de comptes émetteurs dans leur environnement. D’autre part, une recherche en auto-complétion sera prochainement ajoutée à notre logiciel, et permettra une consultation plus efficace des comptes bancaires.

Il est indispensable pour nous d’être attentifs aux problématiques de nos clients pour leur offrir des solutions adaptées à leurs besoins. Le témoignage de Mme Tallet est un parfait exemple de la relation de confiance que nous nous efforçons d’installer avec chacun de nos utilisateurs.